Sébastien Dutreuil et Bruce Clarke - Writing Gaia : The Scientific Correspondence of James Lovelock and Lynn Margulis

Sébastien Dutreuil, CR au Centre Granger publie avec Bruce Clarke, Université Texas Tech chez Cambridge University Press

Writing Gaia : The Scientific Correspondence of James Lovelock and Lynn Margulis

Autres contributeurs ; James Lovelock, W. Ford Doolittle, Betsey Dexter Dyer, Stephan Harding, Bruno Latour, Tim Lenton, Chris Rapley, John F. Stolz, Tyler Volk, Andrew Watson, Peter Westbroek

Résumé :

En 1972, James Lovelock et Lynn Margulis ont commencé à collaborer sur l’hypothèse Gaia. Ils ont suggéré qu’au cours des temps géologiques, la vie sur Terre a joué un rôle majeur dans la production et la régulation de son propre environnement. Gaia est maintenant une vision du monde écologique et environnementale qui sous-tend des débats scientifiques et culturels vitaux sur les questions environnementales. Leurs idées ont transformé les sciences de la Terre et de la vie, ainsi que les conceptions contemporaines de la nature. Leur correspondance décrit ces développements cruciaux de l’intérieur, montrant comment leur partenariat s’est avéré décisif pour le développement de l’hypothèse Gaïa. Clarke et Dutreuil fournissent un contexte historique et expliquent les concepts et les références introduits tout au long de la correspondance Lovelock-Margulis, tout en soulignant les principaux points de leur collaboration dans la séquence de près de 300 lettres écrites entre 1970 et 2007. Ce livre intéressera les chercheurs en écologie, en histoire des sciences, en histoire de l’environnement et en changement climatique, ainsi qu’en sciences culturelles.

  • Donne un aperçu de la collaboration scientifique entre James Lovelock et Lynn Margulis à travers une correspondance personnelle inédite
  • Contient une documentation inestimable qui fournit des réponses faisant autorité à des questions de recherche spécifiques relatives à l’hypothèse Gaïa
  • Relie Gaïa à la crise climatique et aux nouveaux débats sur l’Anthropocène

Plus d’informations, cliquez ici

SITE TEMPORAIRE – SITE EN TRAVAUX