Cairo Mariagrazia - La « réussite » en éducation : dispositif et mode de gouvernement contemporain.

... dans la Revue Recherches en éducation, n° 47 – Mars 2022


 Dispositifs et activité en éducation, formation, orientation



coordonné par Christine Félix, Mariagrazia Cairo Crocco & Frédéric Saussez


Depuis une trentaine d’années, une transformation en profondeur de l’action publique et des politiques éducatives s’est amorcée : les indicateurs de compétitivité et de performance occupent une place accrue dans un écosystème éducatif désormais organisé et géré par dispositifs. Dans ce dossier thématique, nous nous intéresserons tout particulièrement à cette structuration par dispositifs pour analyser les transformations des relations de pouvoir, des prescriptions, normes et cadres du travail des professionnels de l’éducation ainsi qu’à la manière dont ces transformations contribuent à façonner de nouvelles professionnalités. Il s’agit d’explorer par quels processus et par quels ressorts un dispositif parvient à affecter, au sens de transformer, l’activité des professionnels concernés et des bénéficiaires engagés dans celui-ci. Les analyses proposées concernent le champ de l’enseignement, de l’éducation, de la formation et de l’orientation dans des régions françaises, suisses et québécoises.

En plus de ce dossier thématique, le numéro comprend des articles Varia et des recensions.

En savoir plus, cliquez ici


Retrouvez l’article de Mariagrazia Cairo Crocco dans ce numéro :

 La « réussite » en éducation : dispositif et mode de gouvernement contemporain


La « réussite » semble être l’un des mots d’ordre des politiques de l’éducation, de la formation et de l’orientation depuis quelques décennies. Réussir pour ne pas être en échec, accroitre ses compétences et son « capital humain ». La « réussite » est une préoccupation politique qui s’articule également aux expérimentations et créations de savoirs et aux modes d’existence singuliers. D’une part des mesures sans cesse renouvelées sont expérimentées puis rejetées et encore recyclées sous de nouvelles formes ; d’autre part, des processus de subjectivation et d’assujettissement se croisent dans des espaces de travail en perpétuelle mutation. Réussir semble alors un effort individuel mais également une obligation sociale, économique et politique. Les analyses du pouvoir et de la gouvernementalité de Michel Foucault peuvent fournir une grille de lecture pertinente afin de saisir la « réussite » comme un « dispositif » encastré dans la rationalité politique contemporaine.

En savoir plus, cliquez ici

SITE TEMPORAIRE – SITE EN TRAVAUX