CNRS
Suivez-nous sur

Rechercher





Accueil > Recherche > Manifestations passées > Année 2018

Retour sur les assises du Centre Gilles Gaston Granger


10 janvier 2018

Organisateurs : Ph. Abgrall et B. Julien.

Les Assises du Centre Granger, qui se sont tenues le 10 janvier 2018, ont réuni entre vingt et vingt-cinq membres de l’équipe tout au long de la journée. Elles ont permis de mieux comprendre les travaux menés par trois collègues qui ont rejoint le centre en 2017, Michel Le Du, Sébastien Dutreuil et Isabelle Koch, et d’engager des discussions sur les rapports entre les différentes spécialités de recherche représentées dans notre groupe.


Crédits photos : S. Pons 11/01/2018
Pour visualiser les photos, cliquez ici


En introduction à la table ronde “épistémologie comparative et philosophie”, programmée en fin de journée, les organisateurs ont présenté quelques textes de référence. D’abord la Leçon inaugurale lue par Gilles Gaston Granger, pour son entrée au Collège de France en 1987, où il a occupé la chaire d’épistémologie comparative durant trois années ; puis les textes qu’Alain Michel, notre regretté collègue qui dirigea le Centre Granger de 1996 à 2004, employaient auprès de ses étudiants de philosophie pour introduire l’épistémologie (ces textes se trouvent en bas de page).

La discussion menée au cours de la table ronde a été orientée par le souci de redéfinir les axes de recherche du futur Centre Gilles Gaston Granger en s’appuyant sur la nécessité, pour un grand nombre d’entre nous, d’expliquer l’organisation scientifique qu’implique cette division en axes. Ces axes doivent à la fois permettre à chacun de se situer dans l’organigramme du laboratoire et traduire les conceptions du travail que nous poursuivons en épistémologie et en philosophie.

Deux propositions sont d’abord ressorties au cours de la discussion :

A. trois axes
1. logique, métaphysique et ontologie
2. épistémologie et théorie de la connaissance
3. épistémologie et ontologies du présent

B. trois axes
1. histoire et philosophie des sciences
2. histoire de la philosophie et métaphysique
3. philosophie de l’activité et ontologies du présent

La discussion s’est ensuite orientée vers le choix de deux axes car, en raison des changements d’effectifs, il est apparu au cours des débats que maintenir un troisième axe, dans la lignée de l’organigramme précédent, devenait arbitraire.

C. deux axes
1. histoire et philosophie des sciences
2. histoire de la philosophie et ontologies du présent



Programme et résumés de la journée
La leçon inaugurale de Gilles Gaston Granger
Textes sur l’épistémologie